Select Page

Gods Of Rap à Paris : Live Report

Gods Of Rap à Paris : Live Report

Gods of Rap Tour, la tournée mythique passe à l’AccordHotels Arena

Quand t’es quadra et fan de hip hop de l’age d’or, tu ne pouvais pas passer à coté de Gods of Rap Tour (réunissant sur une même tournée Public Enemy, Wu-Tang Clan, De La Soul et Dj Premier), faisant halte à l’AccordHotels Arena pour une unique date, le 17 mai. Arrivés en toute nonchalance à 19h pour un début annoncé à 19h30, c’est à 20h15 que nous rejoignons tranquillement les balcons, avides d’écouter les pépites de ces 3 groupes mythiques. Bon ben faudra faire sans De La Soul, qui démarre son show à 19h20.« Trop bon et trop court » d’après les rares spectateurs entrés dans la salle à cette heure-là. Ouaip, la salle était à moitié vide, on était tous dehors à téter nos Heineken tièdes : on terminait notre préparation mentale, de longs mois d’attente ont exacerbé nos sens, hé ho un concert ne commence jamais à l’heure. (si)

On attaque donc avec DJ Premier, chargé de nous en mettre plein les oreilles pendant les changements de groupe. Il n’a pas ménagé sa peine, rendant hommage aux disparus et aux classiques qui nous enflamment toujours autant : Cypress Hill, Snoop Dog, Big L, Naughty by Nature…Merci mec.

Au tour de Public Enemy, tandis que la foule continue de rentrer dans l’arène. Chuck D à la barre, qui a la rage comme jamais, (et depuis 30 piges) pallie l’absence du survitaminé Flavor Flav, et en gilet jaune s’il vous plait. Cheh! DJ Lord nous arrose de scratchs ébouriffants entre Don’t believe the hype et Fight the power. Il faudra se passer des titres plus fun de Flavor Flav.

Wu ! Wu ! Wu !Wu ! Wu ! Wu ! Une grosse partie du Wu Tang a répondu présente : RZA, Ghostface Killah, GZA (mon chouchou), Young Dirty Bastard (le fils de). Malgré une sono pas super au point sur tout le concert, le Clan nous entraîne sur ce qui nous fait guincher : C.R.E.A.M, Protect your neck, Gravel Pit, Shimmy Shimmy Ya, que le public connaît par cœur. Le groupe se fend d’une version de Come Together des Beatles, et on en est raide dingue.

Fin du concert. J’oublie la grosse machine commerciale œuvrant en coulisse pour ne garder en mémoire que les bougies soufflées ensemble sur le concert-anniversaire de trois albums fondateurs : J’AI VU LES DARONS DU RAP QUE J’ÉCOUTE DEPUIS 25 ANS. Et séance de rattrapage pour De La Soul les 29 et 30 juin, aux Festivals Val de Rock (77) et Garorock (Marmande).

Site Officiel 

About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

Partage

Vous avez aimé? Partagez!