Select Page

PILS : Par Ici Les Sorties – vendredi 17 novembre 2017

Au menu de nouveau numéro de -PILS- consacré aux sorties musique du 17 novembre 2017, il est fort question de collaboration, d’enrichissement mutuel entre des musiciens éloignés géographiquement mais proches musicalement. Babacar Traroré fait le voyage du Mali à la Louisiane. Martha High part à Tokyo pour rejoindre Osaka Monaurail. Sharon Jones peut compter sur ses fidèles Dap Kings tandis que Sly5thAve invite une pléthore d’artistes sur son projet ambitieux.

17 novembre 2017 – Sharon Jones & The Dap Kings – Soul Of A Woman

Sortie ce 17 novembre 2017 de l’album posthume de Sharon JonesSoul Of A Woman. La chanteuse nous a quitté il y a presque un an jour pour jour après un combat contre la maladie. Elle a pu enregistrer les chansons qui composent cet album dans les dernières instants de sa vie. On ne peut qu’admirer son courage de vouloir exercer sa passion jusqu’au bout. Sharon Jones a croqué la vie à pleine dent, elle qui a connu un succès et une carrière tardifs. Interrompu en pleine gloire alors qu’elle avait encore tellement à donner. Malgré tout, elle se convainc que l’heure de l’unité, la liberté n’est pas loin dans Matter Of Time. Elle précise bien dans la chanson qu’elle ne parle pas de la fin qui s’approche même si forcément on pense, en l’écoutant, qu’elle était pleinement conscient de vivre ses derniers instants.

Avec le soutien du Universal Church of God, elle s’en remet à Dieu dans Call On God qui clôt solennellement l’album. Elle a composé un superbe blues/gospel pour demander l’aide de l’être divin, se rapprocher au plus près de lui :

To be like Him is what I long to be

And to share His love to eternity

Sharon Jones a une voix puissante, imposante qui marquera la Soul music à tout jamais. C’est une grosse perte pour le monde de la musique et un coup dur pour le label Daptone Records qui perd également Charles Bradley parti cet automne.

Youtube / Daptone Records / Stream / Acheter

Boubacar Traore – Dounia Tabolo

Quel destin pour Boubacar Traoré dont la carrière décolle en 1963 avec son premier hit Mali Twist devenu le symbole de la libération et de l’indépendance du Mali (« Enfants du Mali indépendant prenons-nous en charge, Que tous les jeunes reviennent au pays, Ensemble édifions la patrie »). L’euphorie s’est brutalement arrêtée avec le coup d’Etat militaire du 19 novembre 1968. Il retourne alors dans sa ville natale, Kayes, pour ouvrir une boutique et nourrir sa famille. Bouleversé par la mort de sa femme Pierrette, il décide de venir travailler à Paris où il va connaître la dure vie des travailleurs émigrés ce qui lui vaudra d’écrire dans une chanson « Tu peux être un roi chez toi, mais dès que tu es un émigré tu es n’importe qui ». Un producteur anglais lui fait enregistrer l’album Mariama en 1990 et depuis il ne cesse de parcourir la Terre pour répandre sa poésie déchirante.

Il était naturel pour le malien d’enregistrer cet album Dounia Tabolo, qui sort ce 17 novembre 2017, à Lafayette en Louisiane, berceau du blues lui qui est le porte étendard du blues mandingue. L’un des secrets de sa longévité impressionnante est le souci d’apporter en permanence des éléments nouveaux à sa musique afin de l’enrichir et de la rendre vivante.  Sous l’impulsion du producteur Christian Mousset, il a collaboré pour cet opus avec Cedric Watson au violon, Corey Harris à la guitare et Leyla McCalla au violoncelle (sans oublier Alassane Samake à la calebasse).

Cette soif de renouveau est symbolisée par la transformation de Mali Twist devenue Dis Lui Que Je L’Aime Comme Mon Pays. Plus de 50 ans sépare ces deux versions, l’espace d’une vie. Celle tourmentée de Boubacar Traore entre l’insouciance de la jeunesse et la maturité de l’âge adulte. Avec Corey Harris il appelle à la convergence des luttes et à l’unité dans Ben De Kadi. La belle présence de Vincent Bucher à l’harmonica sur Kanou (Kanga Keniogon Fe) et le jeu de Leyla McCalla au violoncelle donnent une nouvelle dimension à la musique du surnommé Kar Kar. Celle-ci l’accompagne sur Je Chanterai Pour Toi pour un titre qui est l’essence même du blues : une mélancolie légère dénuée de noirceur. Ce métissage musical et la guitare de Boubacar Traore sur de très beaux instrumentaux (Mousso, Askia Mohamed) font de Dounia Tabolo un album très apaisant.

Il est encore temps d’écouter et réécouter l’album de Leyla McCalla sorti en 2016, A Day For The Huner, A Day For The Prey. Il y a de forte chance pour que son créole haïtien résonne longtemps en vous.

Dounia Tabolo Youtube / Facebook / Lusafrica

Martha High & Osaka Monaurail – Tribute To My Soul Sisters

Une autre Soul Diva sort son nouvel album ce 17 novembre 2017, il s’agit de Martha High, celle qui a chanté avec James Brown pendant 30 ans. Elle s’est associée au groupe japonais Osaka Monaurail pour ce Tribute To My Soul Sisters. Ils ont en commun l’omniprésence du roi de la soul dans leur musique.  Les membres du groupe se sont imposés comme l’un des plus incontournables de la scène Funk de ces 20 dernières années. Martha High aime s’entourer des meilleurs groupes funk puisque ces albums précédents lui ont permis de collaborer avec des groupes réputés du genre tels que Speedometer, Shaolin Temple Defenders, Luca Sapio.

La prêtresse de la Soul souhaitait rendre hommage à celles que l’on a surnommé les Funky Divas (le CD2 de la compilation James Brown’s Funky Divas est un must à posséder urgemment), les chanteuses propulsées par James Brown : Marva Whitney, Lyn Collins (et son très très samplé Think), Vicky Anderson (Answer To Mother Popcorn), Anna King (qui répond au Papa’s Got A Brand New Bag par son Mama’s Got A Bag Of Her Own) ou elle-même et son Unwind Yourself dont la boucle d’intro de saxophone, repris par les 45 King, a fait la joie de tous les breakers des années 90.

Poussez les tables et chaises, sortez la boules à facettes, préparez vos pas les plus spectaculaires et laissez Martha High et Osaka Monaurail vous mettre en transe.

(Anecdote : elle se produisait au New Morning, il y a…quelques années. Arrivés en retard nous l’avons raté, ma compagne et moi, lorsqu’elle faisait la première partie, avec les autres Funky Divas, du grand vibraphoniste Roy Ayers qui avait mis le feu dans une salle où la température était déjà bien élevée. )

A ne pas rater : la superbe reprise par les japonais de The Drunk du godfather of soul.

Retrouvez les duos James Brown/Funky Divas sur l’excellente Playlist une femme et une homme #1

Bandcamp / Record Kicks / Martha High / Osaka Monaurail /

Sly5thAve – The Invisible Man : An Orchestral Tribute To Dr.Dre

On y vient au Hip Hop, discrètement mais sûrement, du moins on tourne autour avec le projet du New Yorkais Sly5thAve de réinterpréter en configuration orchestre l’oeuvre de Dr Dre. Le concert, qui a réuni la crème des musiciens de Los Angeles a eu lieu en 2015 au profit de la construction d’une école de musique à Compton, quartier dont est originaire le multimillionnaire. Il a même été adoubé par le producteur himself qui est monté sur scène pour remercier Sly5thAve pour le service rendu.

Fort de ce succès le compositeur a eu l’idée de pousser le concept ainsi esquissé encore plus loin avec la possibilité d’y associer des artistes prometteurs comme par exemple les chanteuses Jimetta Rose et Melissa McMillan, le pianiste Mark de Clive Lowe. Pour cet album, à paraître ce 17 novembre 2017, il s’agit à la fois de ré-imaginer les tubes de Dr.Dre mais également de mettre en lumière les samples qu’il a utilisé. I’d Rather Be With You du groupe de Bootsy Collins -le Bootsy Rubber Band- utilisé par le producteur californien sur un titre de N.W.A (tiens je viens de comprendre le jeu de mot rubber band voulant dire rouleau de scotch et band qui veut aussi dire groupe) est ainsi mis en lumière grâce à l’apport de violons et de cuivres mais aussi au chant de Melissa McMillan. Les deux étant parfois imbriqués comme cette extrapolation de Let Me Ride Dr.Dre dans lequel on entend également le Mothership Connection de Parliament. Ou bien faisant l’objet d’un traitement différencié à l’instar du couple The Edge de David McCallum / The Next Episode.

Je suis assez friand de ce genre de réarrangement d’une part parce que il met en avant le travail sous estimé du producteur Hip Hop et d’autre part parce qu’il donne des versions fourmillant de détails. Lorsque l’on connait l’original on apprécie d’autant plus la transformation opérée. Dans le même genre d’idée plongez-vous sur le travail formidable de Jimek ou l’orchestre Suite For Ma Dukes qui reprend, en formation élargie, une partie de l’œuvre de J Dilla.

Sly5thAve / Bandcamp / Twitter / Facebook

About The Author

Dj Tofu

Bercé au Hip Hop, les samples et ma curiosité insatiable m'ont fait découvrir des multitudes de genres, pépites et univers. Véritable glouton, j'ingurgite tout ce que j'écoute pour partager mes coups de cœur et news.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate:

Hot Track

Playlist du moment

Tweets récents

Translate »

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

Partage

Vous avez aimé? Partagez!