Select Page

Par Ici Les Sorties musique du 21 Septembre 2018

Sorties musique du 21 septembre 2018

Au menu des sorties musiques du 21 septembre 2018 : la documentaliste folk Kitty Mac Farlane, le charme popisé de Villagers, la nouvelle génération de Groundation.

Kitty Mac Farlane – Namer Of Clouds [Navigator Records]

La sirène du Somerset et son équipe ont entrepris un véritable travail d’anthropologie et de naturalisme (chants d’oiseaux, clapotis de l’eau, souffle du vent jalonnent l’album).  Namer Of Clouds se veut ainsi être un documentaire sonore captivant. Pour exemple, Kitty MacFarlane et Sam Kelly (son ami, producteur et guitariste de l’album) sont allés dans une petite île au sud ouest de la Sardaigne rencontrer Chiara Vigo (qu’on entend au début et rire avec la chanteuse à la fin du titre) la dernière tisseuse de soie de mer ou byssus. Le titre Sea Silk raconte donc l’histoire de cette femme dont le savoir-faire a été légué par sa grand-mère et qui pratique un art ancien transmis de génération en génération depuis la Mésopotamie. Ce fil de soie a la particularité de briller comme de l’or au soleil et doit par ailleurs ne jamais être vendu.

L’artiste évoque l’impact désastreux de l’homme sur la nature (Man, Friendship) et notamment sur les océans (Wrecking Days dans une nouvelle version) qui selon les experts, contiendront en 2050 plus de plastiques que de poissons. Inversnaid écrit il y a 150 ans par le poète Manley Hopkins prône le maintien de la nature sauvage. Adaptée par l’anglaise il garde tout son sens aujourd’hui (What would the world be, once bereft, Of wet and wildness? Let them be left) .

Namer Of Clouds est également un recueil de contes et de légendes du Somerset. Morgan’s Pantry relate l’histoire d’une créature du canal de Bristol (sea morgan intraduisible en français) qui attire, en ricanant, les marins vers la mort. Autre animal plein de mystères pour les scientifiques : l’anguille d’Europe (Glass Eel), classée en danger critique d’extinction, parcourt 6000 kms de la mer des Sargasses (son lieu de reproduction) jusqu’à nos rivières. L’auteure évoque ainsi cette envie instinctive des humains comme des animaux de migrer. Glass Eel établit Kitty MacFarlane comme une poète méticuleuse comme l’illustre la sémantique fouillée du marais (The glass eel chasing estuaries, To ford and fen, to mud and mire).

Namer Of Clouds (référence à Luke Howard l’homme qui a inventé la nomenclature des nuages) par l’originalité et la richesse des sujets abordés, la production précise (de Sam Kelly et Jacob Stoney) et la voix touchante et pure de Kitty MacFarlane est une pièce maîtresse de 2018. Un album impressionnant, passionnant et éblouissant. Un grand bravo à cette artiste qui, épaulée par ces musiciens (les deux précités mais aussi Archie Churchill-Moss qui joue le merveilleux melodeon sur Dawn And Dark) écrit, compose, arrange (pour les poèmes et chansons anciens : tracks 5, 9 et 11) et interprète tous les titres de Namer Of Clouds.

SmartUrl | Twitter | Facebook | Site Officiel

Villagers – The Art Of Pretending To Swim [Domino Records]

Après la session d’enregistrement au célèbre studio de Londres RAK (donnant lieu à l’album Where Have You Been All My Life) et son précédent album Darling Arithmetic très marquant. Il semble que Conor O’Brien, leader de Villagers, ait choisi d’effectuer un tournant musical moins intimiste…plus enjoué, plus pop qui pourra peut-être déboussolé les fans du côté folsky du groupe irlandais où dominait la guitare sèche et la voix feutrée du chanteur. Toutefois, le charme Villagers opère toujours sur les premiers extraits de ce nouvel album The Art Of Pretending To Swim.

A Trick Of The Light accroche avec sa ligne de basse groovy tandis que l’irlandais suit son étoile avec détermination. Sous un habillage un tantinet charmeur se dissimule un haut potentiel émotionnel. Ce titre est une démonstration de la forte capacité de l’auteur/compositeur à nous transporter comme en témoigne cette version solo/piano ci-dessous.

Fool, parcouru par des froissements, bruits numériques, est une romance pop contrariée par l’accoutumance aux nouvelles technologies et surtout aux smartphones : on garde notre tête baissée, trop occupé à regarder notre écran tandis que le monde nous échappe. Faisant de nous des êtres blasés, insensibles aux merveilles de la vie ou catastrophes les plus tragiques.

Like any modern dog
I choose what I can see
From any infomercial to the bodies on the street
And for now I keep my head down
But one day I will precede
My reputation

SmartUrl | Site Officiel | Facebook | Twitter

Groundation – The next Generation [Baco Records]

Après 8 albums studios et des concerts dans plus de 40 pays différents, Groundation s’est imposé comme un groupe incontournable du reggae.

Pour ce neuvième album studio du groupe The Next Generation et 20 ans après sa création, Harrison Stafford s’est entouré d’une nouvelle génération de musiciens et repart à l’aventure Groundation. 8 musiciens (Will Blades, Isaiah Palmer, Jake Shandling, Brady Shammar, Aleca Smith, Eduardo Gross, Craig Berletti, Roger Cox) issus comme lui de la Sonoma State University au sein de laquelle il a obtenu un diplôme de jazz.

A travers les 11 morceaux de Next Generation, Harrison Stafford, dans un bel élan d’humanisme, appelle à la conscientisation de chacun, à la solidarité.  Warrior Blues rend hommage aux grands hommes ayant combattu pour les droits civiques (Marthin Luther King, Malcom X…) grâce à leur engagement et leur vision pour l’humanité. Il plaide pour l’abandon des énergies fossiles (Fossile Fuels) pour les générations futures et condamne l’insatiable course au profit (Prophes & Profits). Le leader de Groundation invite à la prise en main de notre destin et à combattre l’adversité (Vanity, One But Ten) avec l’aide de Jah (My Shield). Il cite l’exemple des Soudanais et des Syriens en tant que populations à la recherche d’une nouvelle vie (New Life).

Try Me, mon titre préféré, est un hymne vibrant à la générosité et au respect mutuel qui nous exhorte à aimer la vie à la manière de deux amants qui s’aime réciproquement. Amour incarné par un tendre solo de saxophone.

Le groupe sera au Baco Reggae Festival le samedi 27 octobre 2018 au zénith de Paris qui propose une belle affiche puisque Danakil, Protoje, The Skints, Natalli Rize seront de la partie.

SmartUrl | Site Officiel | Facebook | Twitter

About The Author

Dj Tofu

Bercé au Hip Hop, les samples et ma curiosité insatiable m'ont fait découvrir des multitudes de genres, pépites et univers. Véritable glouton, j'ingurgite tout ce que j'écoute pour partager mes coups de cœur et news.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate:

Hot Track

Playlist du moment

Tweets récents

Translate »

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

Partage

Vous avez aimé? Partagez!