Select Page

Par Ici Les Sorties – vendredi 2 mars 2018

Vendredi 2 mars 2018 : où l’on parle d’écrire son histoire personnelle, d’activisme et d’Objet Musical Non Identifié…

Lucy Dacus – Historian – Matador – 2 mars 2018

Dans Historian, l’artiste originaire de Virginia prend toujours l’angle positif des évènements marquants de sa vie.

Le premier extrait sorti en décembre, Night Shift (vidéo ci-dessous), évoque la façon dont elle parvient à surmonter une rupture amoureuse. Cet aboutissement est le fruit d’une réflexion personnelle progressive que suit l’évolution instrumentale du titre qui commence en guitare/voix pour finir par une superbe montée sur la répétition finale du refrain signifiant le passage réussi (?) vers la séparation : « you got a 9 to 5, so I’ll take the night shift » que l’on pourrait traduire par « si tu travailles de 5 à 7 alors je préfère travailler de nuit ». En d’autres termes, il s’agit pour Lucy Dacus de parvenir à vivre sans l’autre (« I’ll never see you again if I can help it »).

Next of kin relate un autre moment important de sa courte existence (elle n’a que 22 ans) pendant laquelle elle a voulu rompre avec l’anxiété de ne pas avoir le temps de tout faire, tout lire, tout voir (I will never be complete
I’ll never know everything). Elle a su lâcher prise pour trouver la quiétude intérieure.

I used to be too deep inside my head
Now I’m too far out of my skin
Too far out of my skin
I am at peace with my death
I can go back to bed
I am at peace with my death
I can go back to bed

Historian regorge de textes biographiques passionnant sur fond d’indie-rock accrocheur.

Site Officiel | Smart Url | Facebook | Twitter

Cut Chemist – Die Cut – Differ Ant

Dj Cut Chemist est de retour après 12 ans d’absence (date de son dernier album The Audience’s Listening). Non pas qu’il ait été inactif pendant ce temps puisque durant cette intervalle il a entre autres : tourné en tant que Dj des Jurassic 5 (on retrouve l’un des rappeurs du crew, Chali 2na sur Work In Mind, plage 7 de Die Cut), animé sa propre émission de radio – A Stable Sound – que l’on peut retrouver sur Mixcloud, diggé la planète entière avec Keb Darge pour pondre une compil’ de 28 tracks de Garage Punk et Psyche Monsters.

Comme son ami Dj Shadow, le chimiste aime mélanger dans ses fioles des mixtures en tout genre (électro, hip hop, funk, new wave et j’en passe…) afin d’obtenir la formule secrète…du style qui se reflète (façon A double S) comme en atteste Metalstorm sur lequel le bien trop rare Edan et le plus chevelu Mr.Lif se prêtent à un ping pong verbal des plus spectaculaires (digne des matches de Secrétin).

Die Cut, dans les bacs ce 2 mars 2018, s’annonce d’ores et déjà comme un album atypique, un ovni dans l’univers trop formaté de la musique d’aujourd’hui.

Site Officiel |Bandcamp | Facebook | Twitter

Seun Kuti & Egypt 80 – Black Times – Strut Records

Comme les fils Marley, les fils de Fela perpétuent la musique de leur père tout en y insufflant leur propre énergie. Ils doivent également continuer la lutte entamée des décennies auparavant. Une lutte politique contre l’oppression du peuple.

Black Times doit être compris, selon Seun Kuti comme le moment crucial dans la vie d’une personne où elle prend conscience de ce qu’elle est, de sa condition, dans le système dans laquelle elle vie. Et en Afrique il s’agira d’ un système dominé par les blancs. « we have been living under fake news in Africa for four hundred years » a récemment déclaré le musicien.

S’il fallait ne choisir qu’un seul titre pour lequel il voulait collaborer avec la légende Carlos Santana c’est ce titre phare de l’album Black Times pour les raisons évoqués. Cette rencontre musicale, entre l’afrobeat et le rock est également la rencontre entre l’espoir et le courage, selon les dires du guitariste. Deux éléments déterminants pour la quête spirituelle, la recherche de la lumière dans ces temps sombres.

Seun Kuti, avec ce quatrième album, se veut aussi porteur d’un message positif. Il reste persuadé que le salut passe par l’unité. Le message politique sous-jacent ne doit pas occulter le fait que sa musique reste festive et est conçue pour donner le sourire et faire danser l’auditeur.

Fela peut être fier : son fils nous régale de son afrobeat inspiré, chaloupé et fédérateur.

Joan Baez – Whistle Down The Wind – Bobolink/Razor & Tie Records

Il est impossible de parler de lutte sans évoquer cette femme admirable qu’est Joan Baez. De la lutte des droits civiques à la l’amérique de Trump en passant par la guerre au Kosovo, l’activiste/pacifiste aura été, durant toute sa vie, sur tous les fronts. C’est pour elle la signification même de sa vie : utiliser sa voix contre les injustices (on pense instantanément à Here’s to you en hommage à Nicolla Sacco et Bartomoleo Vanzetti exécutés pour des crimes qu’ils n’ont pas commis.).

Utiliser sa voix aguerrie pour nous offrir son premier album depuis 10 ans, Whistle Down The Wind qui est composé de reprise de Tom Waits (dont celui qui donne le titre à l’album), Joe Henry (Civil War) ou  Anthony and The Johnsons (Another World). Dans ses mains et son chant, ces titres passent à travers le prisme de la mémoire, de la rétrospection.

La chanson de Tom Waits, Last Leaf, prend un sens nouveau dans la bouche de la chanteuse : elle souligne sa longévité et sa détermination à profiter de la vie pour longtemps.

I’m the last leaf on the tree
The autumn took the rest
But they won’t take me
I’m the last leaf on the tree

Avec Whistle Down The WindJoan Baez prouve qu’elle reste une très grande chanteuse folk et qu’elle est toujours capable  de délivrer des morceaux poignants.

Site Officiel | Smart Url | Facebook

About The Author

Dj Tofu

Bercé au Hip Hop, les samples et ma curiosité insatiable m'ont fait découvrir des multitudes de genres, pépites et univers. Véritable glouton, j'ingurgite tout ce que j'écoute pour partager mes coups de cœur et news.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate:

Hot Track

Playlist du moment

Tweets récents

Translate »

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

Partage

Vous avez aimé? Partagez!