Select Page

Mr.Lif garde la tête haute avec Don’t Look Down

Mr.Lif garde la tête haute avec Don’t Look Down

Cela faisait 7 ans que Jeffrey Haynes aka Mr.Lif n’avait pas sorti d’album solo depuis I Heard It Today. La sortie de Don’t Look Down méritait donc une attention particulière d’autant que le rappeur de Boston a signé sur la maison de disque Mello Music Group, écurie d’un grand nombre de groupe talenteux (Apollo Brown, Red Pill, Oddisee, Pete Rock) et gage d’un Hip Hop innovant.

Le MC, au timbre de voix reconnaissable entre mille, revient pour notre plus grand plaisir avec un album qui contient seulement dix titres mais dont au final rien est à jeter.

 

En parvenant à comprendre le sens de ce que raconte Mr.Lif, j’ai eu le sentiment d’être dans la peau d’un paléontologue qui dépoussière méticuleusement les grains de sables et petits cailloux qui couvrent le trésor tant convoité.

A la première écoute, je n’imaginais pas que les titres étaient liés l’un à l’autre. Pounds Of Pressure et The Abyss sont deux chapitres d’une même histoire.

Dans le premier, Mr.Lif nous narre l’histoire d’un homme qui rencontre une femme qui est harcelé par un autre homme (désolé pour la traduction parfois trop littérale et pas très français).

Dans le premier couplet, Mr.Lif raconte comment cet homme décide, malgré la peur, de faire face à cette situation en tentant, de manière déterminé, de dissuader le harceleur (stalker) de ne pas revenir ennuyer cette fille.

She had a stalker (quelqu’un la harcelait)
An awkward guy she met at a park (un mec étrange qu’elle a rencontré au parc)
But then he start (mais il a commencé)
To show up at her place after dark (à se pointer chez elle à la nuit tombée)
You’re out of town now (tu as quitté la ville)
But thinking round house (mais tu penses à ce qui passe chez elle)
You’ve gotta settle it (tu dois régler cette histoire)
Confront the dude (faire face à ce gars)
And that’s the end of it (et tout sera fini)

Mais dans le second couplet, il raconte comment la situation n’a pas évolué comme l’homme aurait souhaité. Le harceleur s’introduit dans la maison. Le protagoniste saisit une arme (grab a 9 = tu saisis un calibre 9 mm)…

And pray the shit’ll spray like an automatic (Et prie pour que ce truc soit aussi efficace qu’une arme automatique)
Ran across the stairwell (tu cours dans les escaliers)
2 shots pop (2 coups de feu tirés)
They lodged in the wall (ils se sont logés dans le mur)
These muthafuckaz came ready to brawl (Ces fils de p*%! sont prêts à en découdre)
Overzealous creeping up the steps (le zélé monte les marches)
But you’s a fuckin vet (mais tu es un putain de vétéran de guerre)
Clapped him through the wall (tu le plaques contre le mur)
And heard the body fall (puis tu entends le corps tomber)
But another set of footsteps (mais il y a d’autres bruits de pas)
You didn’t expect (dont tu ne t’attendais pas)
Ran across (tu cours)
And now cause for you to reasses the threat (et il est temps pour toi de réévaluer la menace)
Is evident (c’est évident)
Malevolent fuck (ce gros bâtard d’enc*^$ de sa r!&# malveillant)
Brought backup (est venu avec du renfort)
Somebody’s in the room your girl’s in (quelqu’un est dans la même pièce que celle de ta copine)
You bout to act up (tu es prêt à passer à l’action)
It’s quiet cross the hall (c’est calme dans le couloi)
Cause he ain’t see her at all (car il ne la voit pas du tout)
She’s in the ceiling dealing (elle est au plafond occupé à)
Hiding her feelings to keep calm (se maîtriser pour garder son calme)
So you pop a shot to smash a window (et tu tires un coup pour faire éclater la vitre)
Cause he ain’t kinfolk (car c’est pas un tendre)
His homie been smoked (son pote est en train de fumer)
And now you plan to evoke (et maintenant tu envisages d’évoquer)
The power of Thor (le pouvoir de Thor)
In hopes to execute without flaw (dans l’espoir d’exécuter le coup parfait)
You reload (tu recharges)
And pop a few shots while inching toward the door (et tu tires quelques coups de feu tout en te dirigeant lentement vers la porte)
Then you hear the door creaking to the balcony (puis tu entends le grincement de la porte qui mène au balcon)
Could it be ? (est-ce possible?)
Muthafucka trying to flee (cet enc*%§ de fils de p&# d’enf&² de sa mère essaye de s’enfuir)
On the floor (sur le sol) Finding these (tu trouves ces) Drops of blood (gouttes de sang)
Must have caught him with a riccochet (tu as dû l’atteindre avec un ricochet)
Then you hesitate (puis tu hésites) Shoud I go or shoud I stay (un peu comme les Clash)
But adrenaline pumped (mais l’adrénaline monte) You ready to dump (tu es prêt à te jeter)
Dipped to the balcony (à sauter du balcon) Looked at the ground (tu regardes le sol)
And then you jumped (et puis tu sautes…)

//Fin de la première partie//
Seconde partie du récit sur le deuxième track The Abyss sur un rythme effréné en concordance avec la course poursuite qui démarre. Il serait fastidieux de tout vous raconter et j’ai peur de perdre votre attention (si ce n’est pas déjà fait).
En résumé : le personnage évite les balles, se rend compte qu’il s’en sort bien, que le danger s’éloigne et qu’il peut retourner auprès de sa blonde (ou brune ou rousse). Enfin il ne s’en sort pas si bien puisque moralement il a l’impression d’être tombé dans un abysse (somebody help me cause i’m drowning in this, somebody help me cause i’ve found the abyss).

Everyday we pray, Let go,  A better day doivent être appréhender ensemble.
Dans le premier morceau, le rappeur  réalise une introspection, avec un constat sombre sur son propre état mental :

I’m at the center of my own storm when things go wrong (Je suis au centre de ma propre tempête quand les choses tournent mal)
Nowadays I pray for discipline, strength to be honest (ces jours-ci je prie pour de la discipline, pour avoir la force d’être honnête)
Hope to never break a promise while enshrouded in my calmness (j’espère ne pas avoir à rompre une promesse alors que je suis enseveli dans mon calme)
Hoping to accomplish all this requires skill, will, energy, determination (espérer accomplir tout ça requiert du talent, de la volonté, de l’énergie, de la détermination)
Plus some time for meditation (et du temps pour méditer)
I try approaching life with ease (j’essaie d’aborder la vie plus légèrement)
My steez is to appreciate the wind, the sunlight and the leaves (mon souhait serait d’apprécier le vent, le soleil et les feuilles)
But for now I can’t breathe, could you help me out please? (mais pour le moment je n’arrive pas à respirer, pouvez-vous m’aider s’il vous plaît?)
See me looking to the sky, while I’m down on my knees (en me voyant scruter le ciel, à genou)

Ce travail sur soi, lui permet, nous permet d’entrevoir le bout du tunnel, la solution aux problèmes sur Let go.

Look, I’m living now (regarde, je revis)
Not forgetting how I got here through (sans oublier ce que j’ai enduré)
Many details, that I’ll spare you (je vous épargne les détails)
But I faced fear (mais j’ai affronté la peur)
Hope diminishing (l’espoir diminue)
Bills imprisoning (les factures ? emprisonnent)
Winter shivering (l’hiver est glacial)
But envisioning a better me for therapy (mais projeter un meilleur moi comme thérapie)
Pleasantly, eventually was helping me (agréablement, éventuellement m’aide à)
Set myself free (me libérer)
Let myself be (me retrouver)
Let my light shine (laisser ma lumière briller)
Here’s the remedy (c’est le remède)

Pour enfin croire aux jours meilleurs dans A better day, qui est mon morceau préféré à la fois pour l’introduction de Martin Luther King (The world is all messed up, the nation is sick, trouble is in the land, confusion all around, but I know somehow that only when it is dark enough can you see the stars) la présence d’Erica Dee qui incarne l’espoir, l’instru terriblement efficace et le texte de Mr.Lif :

Whenever people feel lost (lorsque l’on se sent perdu)
These are hard times (ce sont des moments difficiles à vivre)
But through adversity my heart climbs (mais face à l’adversité mon cœur s’élève)
Finding strenghts at my mind’s outer lengths (et trouve la force au plus profond de mon esprit)
When it all seems hopeless (lorsque tout semble sans espoir)
Ability to cope is too elusive (la capacité à faire face trop illusoire)
Soul searching inconlusive (la quête de l’âme non concluant)
Take a deep breath (respire profondément)
Feel the heart inside your chest (sens ton cœur dans ta poitrine)
Kownledge works in some mysterious ways (le savoir fonctionne de façon mystérieuse)
This is a test (c’est un test)

Les trois morceaux suivant, Mr.Lif les partagent avec des collaborateurs de longue date, des rappeurs confirmés au C.V aussi long que le bras de Michael Jordan : Akrobatik (et Fakts One à la production avec lesquels ils forment le groupe The Perceptionists), Blacastan, Del The Funky Homosapien.

Enfin, l’album se termine par le titre qui donne le nom à l’album Don’t look down dans lequel Mr.lif s’élève et quitte la Terre à la manière d’un démiurge ou peut-être à la manière d’une âme qui quitte l’enveloppe corporelle ou bien d’un être qui se dématérialise (I enhance this with megabit, my mind’s eye synthetized the mega chip). Il nous demande de l’accompagner dans ce voyage et nous montre l’importance de partager ces pensées avec nous. Mr.Lif nous fait sentir que cette communion avec son public est pour lui salvateur (Despite my shorcomings, my stumble, my successes, my calm and my stresses, blessed with precious moments to share toughts with you, without this not sure what I would do)

Bref (enfin façon de parler), un album qu’il est nécessaire d’écouter et réécouter afin d’en recueillir la substantifique moelle.


Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate:

Hot Track

Playlist du moment

Tweets récents

Translate »

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

Partage

Vous avez aimé? Partagez!