Select Page

Le must du premier trimestre 2017 + playlist 20 titres

Le must du premier trimestre 2017 + playlist 20 titres

On ne déroge pas au rituel du bilan d’étape de ce début d’année. Voici le must du premier trimestre 2017 avec un focus sur 3 albums qui m’ont procuré le plus d’émotions. En prime, une playlist de 20 titres coups de cœur.

Leif Vollebekk – Twin Solitude

Sur ce troisième album, paru chez Secret City Records, l’artiste parvient à nous envoûter avec des petits riens (notamment par la magie de la relation complice entre le batteur Olivier Fairfield et lui).

Leif Vollebekk y convoque son jumeau musical. Leif le soulman nous délivre une première partie léchée (Elegy, Into The Enter), dans la lignée des Jordan Rakeï et Nick Hakim, les fers de lance de la nouvelle génération Nu-Soul. Puis Leif le folkman troque son piano pour sa guitare pour nous servir une folk suave dans la seconde partie (Michigan et son hommage non dissimulé au Ramble On de Led Zeppelin, Road To Venus) avant une fin d’album aérienne. On est tout autant charmé par les deux facettes de l’univers musical du canadien.

De Michigan à Vancouver en passant par « San Pedro’s Valley » ou le « Pacific Northwest », c’est un régal de le suivre dans ses périples (Got my hat, got my guitar, Pack up the bag, get in the car, Look at the back window, Say hello to all the snow, Its piling up, Not gonna stop if I can, Never been to Michigan), dans ses errances solitaires, ses regrets d’un amour perdu :

I remember when we was alone in your room
Staring out your window we knew you’d be going soon
And I was so young babe I hope that you knew that I meant well
And when I looked in your eyes I thought I knew you could tell
Now I’m blown back from the cemetery gates
You whom I loved dearly now I must wait
To be reunited in the sky when it opens
Well my feet are so tired baby but my spirit ain’t broken

(Elegy Track 4 de la playlist)

Leif Vollebekk - Twin Solitude - le must du premier trimestre 2017

Laura Marling – Semper Femina

Coups de tomes, rimshots auxquels répondent les cordes de la basse et les deux guitares sèches distendues, d’entrée Soothing invite à l’apaisement évoqué par le titre.  La protagoniste aspire au calme et se refuse désormais à ce errant désespéré (Hopeless Wanderer) qui a partagé sa double sphère d’intimité : son domicile et son corps. Et qu’elle semble encore aimer : le « I banish you with love » ressemble au « va je ne te hais point » du Cid mais en plus sulfureux.

Entre Cat Power et Aimee Mann, la voix de l’anglaise porte en elle une irrésistible séduction.

La précision de la composition est digne d’un tableau impressionniste dont on aperçoit les détails en s’approchant. Chaque instrument, chaque note est savamment dosé à l’image d’Always this way (track 17 de la playlist) : rythmique réduit à quelques petits coups étouffés, contrebasse tantôt jouée aux doigts tantôt jouée à l’archée et même le petit défaut (un léger souffle de l’ampli) qui rajoute un cachet supplémentaire. Est savamment dosé également : la diversité des guitares (double guitares sèches ou guitares sèche/guitare électrique), l’apparition (unique) d’un piano dans Wild Once, les cordes pincées des violons sur le dernier couplet de Don’t Pass Me By jusqu’au 15 dernières secondes de l’album dont je vous laisse la surprise.

Laura Marling - Semper Femina - le must du premier trimestre 2017

Jonwayne – Rap Album Two

Avec Rap Album Two le rappeur se met à nu.  Il nous touche par sa fragilité lorsqu’il nous décrit sa dépendance à l’alcool sous toutes ses formes. Lorsqu’il confie ses moments de solitude durant lesquels  il s’est éloigné de ses amis…mais temporairement (Out Of Sight) :

Nobody pickin’ up the phone
Makes me question if I ever did ’em wrong
Steady lying ‘bout “I’d rather be alone” shit

[…]And on the way I know I gave away some friends
And every day I wish that we could speak again
But every time I wanna make it right I freeze up and the visions of the shadows of my demons who went out of sight They’ve been out of sight
Until now

Par ailleurs, il entretient des rapports paradoxaux avec son métier : le rap lui apporte la notoriété mais en même temps c’est un élément d’aliénation, d’isolement (Afraid of us). Pour lui ce n’est pas un métier dont il est fier ou dont il se vante. Il prend donc le soin de garder ses distances avec le milieu pour ne pas perdre ses proches.

And as I see my family progress all I want is a daughter or son
Been around the world playing rapper is dumb
Fulfilling fantasies of a teenage me
And in the end it’s my people bringing joy to the room
Some advice: don’t lose sight about where you’re from

Dans la saynète ci-dessous, Live From The Fuck You, on ressent bien cet ambiguïté à propos du rap mais aussi les a priori dont il fait l’objet par rapport à son physique inhabituel pour un rappeur. Cette scène réaliste montre également le harcèlement dont on peut faire l’objet lorsque l’on acquiert de la notoriété.

Dans These Words Are Everything (track 8 de la playlist), sur un sample  de vibraphone et de harpe dont je cherche encore l’origine (j’ai fouillé la discographie de Dorothy Ashby et d’Alice Coltrane pour l’instant sans résultat), le rappeur loue l’écriture comme un exutoire salvateur.

Avec Rap Album Two il démontre qu’il est un lyriciste talentueux et il en a pleinement conscience (« I’m a poet and I know it, see I could do some good » extrait de Ted Talk).

Jonwayne - rap album two - le must du premier trimestre 2017

Le must du premier trimestre 2017 – La playlist

Sans plus tarder voici, pour le plaisir de vos oreilles, une playlist de nos 20 titres préférés. Parmi lesquelles y figurent : David Bowie, Aimee Mann, Father John Misty mais aussi les beatmakers Onra, Eric Lau, un de mes pianistes chouchou(ster) Oskar Schüster, le blues saharien de Tinariwen, la légende du reggae Ken Boothe avec le collectif Inna De Yard. Les chanteuses folk Jesca Hoop, Julien Baker … Ruez-vous sur les albums de ces artistes.

Pour la suite de 2017 on attend avec impatience les albums de Gorillaz, Feist, Phife Dawg, J Dilla, de la québécoise Viviane Audet et de la française Camille.

Rendez vous en juillet pour un nouveau bilan!

Bon écoute !

La playlist est également disponible sur Spotify, Youtube et Deezer.

About The Author

Dj Tofu

Bercé au Hip Hop, les samples et ma curiosité insatiable m'ont fait découvrir des multitudes de genres, pépites et univers. Véritable glouton, j'ingurgite tout ce que j'écoute pour partager mes coups de cœur et news.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate:

Hot Track

Playlist du moment

Tweets récents

Translate »

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

Partage

Vous avez aimé? Partagez!