Select Page

Be Kind, Rewind – Best Of Premier Semestre 2017 + Playlist

Be Kind, Rewind – Best Of Premier Semestre 2017 + Playlist

Best Of premier semestre 2017 : Pull up! On rembobine! On revient sur les faits marquants de cette première partie de l’année.

Pour l’occasion spéciale,  j’ai créé des catégories farfelues, histoire de relativiser l’importance des étiquettes et de classements. Par ailleurs, c’est un très bon prétexte pour mettre en avant des artistes ou des titres dont vous n’entendrez pas ou peu parler.

Meilleurs enfants de J Dilla : Kiefer et Laura Misch

Ça y est, la génération qui a grandi en écoutant J Dilla est à maturité. Les musiciens veulent aussi faire joujou avec les samplers. Ils agrémentent leurs compositions de beat percutant à l’instar de Kiefer et de Laura Misch (plages 9 et 10 de la playlist). Le premier, Kiefer Shackelford, est claviériste mais se revendique également Beatmaker pour son premier album, Kickin’ It Alone (s’amuser seul? kiffer la vibe en solo?) qui résume la philosophie de l’artiste.

Tandis que la seconde ne quitte jamais sa boîte à rythme. Bien évidemment, le re-recording existe depuis belle lurette, les hommes orchestres depuis encore plus longtemps. Mais cette nouvelle génération de musiciens intègre le beatmaking dans leur processus de création. Il faut dire que Laura Misch doit grandement être influencée par son frère Tom Misch, Dj/Producteur qui s’est fait un nom dans ce milieu.

Cette boite à rythme permet à la londonienne d’utiliser son saxophone de multiples manières : elle le sample pour créer son propre accompagnement, elle le démultiplie afin d’obtenir une spatialisation et un effet d’écho très réussi. Climb est un autre extrait de son premier EP intitulé Playground, entièrement auto-produit.  100% fait maison  y compris la pochette qui est une de ces œuvres. Elle mérite donc sa place dans ce Best Of premier semestre 2017.

Laura Misch - Playground - Best of premier semestre 2017

Meilleur mini-opéra : Phantom Of Aleppoville (plage 28)

Egalement dans le Best Of premier semestre 2017, Benjamin Clementine. Il a osé composer un mini-opéra sur un sujet gravissime, le harcèlement. Avec les réseaux sociaux, les moindres faits et gestes de nos enfants sont exposés à la vue de millions de personnes dans le monde mais surtout par ceux qui côtoient l’enfant au quotidien. L’enfant peut très vite devenir la risée de son école, être marginalisé et finir en dépression voire se  suicider. Dans une époque où la frontière entre la sphère privée et la sphère publique est très poreuse, le texte de l’artiste londonien est bien plus universel et peut s’étendre aux enfants de Syrie, au harcèlement sexuel, au racisme, à toute forme de violence. Sans jamais comprendre, sans jamais savoir pourquoi (et c’est en cela que réside le fantôme) le harcèlement fait partie intégrante des relations humaines.

Billy Bully, Bully Billy…les émotions se mélangent à l’écoute de ce morceau. L’angoisse des cris et chuchotements pour la mise en scène du harcèlement. Le recueillement lorsqu’enfin Benjamin Clementine prend la parole pour une intervention divine. L’admiration devant tant de maestria de la part du pianiste/chanteur qui en peu de temps parvient à nous captiver et à faire résonner, même longtemps après l’écoute, ces paroles touchantes mais si terrible à la fois.

Meilleure chanson engagée : L’Empire de Papier par HK (piste 21)

Combien de guerres, combien de scandales, combien d’empires de papier

Ainsi l’Homme devint un animal, troqua son âme contre du papier

Sur de terribles images signées Greenpeace,  le texte de HK (sans ses saltimbanks) prend tout son sens. La planète se meurt à petit feu et l’Homme est son propre fossoyeur, par sa soif intarissable de richesse, d’argent (nous nous sommes trouvés un dieu d’or noir et de feu, de bronze et de papier, nous lui avons dédié des temples, sacrifiés pour l’exemple ceux qui n’avaient pas de papiers). Les ravages du capitalisme ont conduit les hommes à tuer, piller d’autres hommes, à détruire des forêts (sans remords ni palabres), habitats de milliers d’espèces maintenant en danger voire en voie de disparition, polluer les océans empoisonnant par la même occasion les espèces vivantes notamment de pétroles et de plastiques. A moins d’un changement radical de notre façon de vivre, de notre mode de consommation, l’avenir de la planète s’annonce noir.

Empire De Papier est bien la meilleure chanson engagée de ce Best Of premier semestre 2017.

Meilleure sortie de nulle part : Elle Olsun – Crying Over You

Crying Over You est extrait de l’EP Do Right 15 sorti au mois d’avril chez Do Right Music. Il vient célébrer les 15 ans du label spécialisé dans la soul music (il s’occupe notamment de la distribution au Canada de Omar (titre 13 de la playlist), de Jill Peacock…).

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Elle Olsun est vraiment inconnue au bataillon. Elle n’a, à l’heure actuelle, que 30 abonné(e)s Facebook. Aucune information ne circule sur elle. Aucun autre titre n’est disponible.

Peu importe, Crying Over You est un bijou de délicatesse du fait de la voix de la chanteuse, un mélange d’une teinte rétro à la manière des Pin Up des années 50 ou des Andrew Sisters et d’un côté doucement aiguë à la Erykah Badu de l’époque Baduism. C’est une merveille de production : les chœurs (sa propre voix) répétent les pam pam du battement de coeur qui font corps avec la batterie et se fondent aux synthés (basse, harmonie et mélodie).

Meilleure invitation au voyage : HAV – Inver

HAV veut dire mer en danois, Inver confluence de rivière en Gaelic. L’album commence (et finit) par des sons de vagues échouant sur la plage (comme l’illustration de la pochette) et de cris de mouettes. Le décor est planté. Nous sommes transportés à Cullen (Cullen Bay), petit village du nord de l’Écosse.

Inver est un HAVre de paix. On prend le temps d’écouter le grand-oncle du leader Alex Ross raconter une histoire de famille (The Young Man’s 21st Birthday) avec les R roulés, de faire des rondes bras dessus bras dessous sur des chansons traditionnelles (Lydia’s Wedding(King Of North)), de laisser se distiller le whisky (The Glenglassaugh), de se se languir de cet amour impossible (Loch Tay Boat Song )

Le groupe a pris son temps, trois ans, pour obtenir cette œuvre contemplative et évocatrice. Alex Ross effectue, avec les deux autres musiciens John Bidgood et Ian ‘Dodge’ Paterson, un travail minutieux de mise en place (notamment sur la longueur des notes) de telle sorte que l’intervention de chaque instrument (fidle, accordéon, guitare) est sublimée. Parez pour cette escapade spatio-temporelle?

She’s my beauty, she’s my queen

My pride and sorrow too

Although she is untrue

Well I cannot live without her

Oh now my heart’s in tow

And tears begin to flow

Last night she told me go

Now I sing Ho-ree Ho-Ro

Hav

Loch Tay Boat Song

Best of premier semestre 2017 – La playlist 30 titres

Incontournable du Best Of premier semestre 2017 : Moonchild – Voyager. A défaut d’un Hiatus Kaiyote à se mettre sous la dent cette année, Voyager est ce qu’il se fait de mieux en matière de Neo-Soul. Alors que le précédent opus contenait quelques redondances, celui-ci est équilibré tant est si bien qu’il est difficile de détacher un titre des autres.

A ne pas manquer également la sixième œuvre de Brother Ali, All This Beauty In This Whole Life, véritable condensé d’ondes positives et de spiritualité. A l’heure où l’islam est tant décrié, le rappeur prouve que cette religion lui apporte amour et compassion.

Pour vous accompagner tout l’été (l’équipe de Flabbergastmusic revient frais et dispo au mois d’août), voici la playlist récapitulative de cette première moitié de l’année (avec l’aimable participation de Big Mama Chrys). Elle se veut la plus équilibrée possible avec de la folk, du nu-soul, du reggae, du rap etc…. Des titres légers mais d’autres plus graves. Nous vous souhaitons un bel été et nous vous donnons rendez-vous…bientôt!

La playlist sur Deezer, Spotify et Youtube ou en écoute direct juste ci-dessous.

About The Author

Dj Tofu

Bercé au Hip Hop, les samples et ma curiosité insatiable m'ont fait découvrir des multitudes de genres, pépites et univers. Véritable glouton, j'ingurgite tout ce que j'écoute pour partager mes coups de cœur et news.

Translate »

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

Partage

Vous avez aimé? Partagez!